[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Une étude évalue le potentiel du cannabis bio marijuana à usage médical dans le traitement des formes sévères d’épilepsie. Les premiers résultats sont plutôt positifs.

Aux Etats-Unis, 21 Etats ont déjà autorisé et légalisé l’usage médical du cannabis. Idem au Canada où les patients munis d’une ordonnance peuvent se procurer le cannabis bio via des distributeurs. C’est dans l’un de ces Etats que la maman d’un enfant atteint du syndrome de Dravet (une des formes les sévères de l’épilepsie génétique de l’enfant) a donné à son fils un “traitement d’appoint” sous forme de cannabis, en complément de son traitement antiépileptique.

Selon le Dr Edward Maa, responsable du programme Epilepsie du centre médical de Denver (Colorado), la prise de cannabis bio par l’enfant a permis de réduire très fortement la fréquence des crises. Ses crises sont passées d’une moyenne de 50 par jour à seulement 2 à 3 crises nocturnes par mois.

Des familles désespérées donnent à leurs enfants le cannabis médical dans une tentative pour arrêter les crises d’épilepsie dangereuses. Beaucoup de parents reçoivent chez eux le lactosérum de cannabis des fabricants dans les États de l’Est après avoir épuisé le traitement conventionnel pour les crises sévères d’épilepsie chez les enfants.

Des familles donnent à leurs enfants de cannabis médical bio pour arrêter les crises d’épilepsie dangereuses chez les enfants.

Trouver les preuves de l’efficacité du cannabidiol dans l’épilepsie

“Compte-tenu de la prévalence de l’épilepsie chez les enfants, il devient urgent de réunir les preuves de l’efficacité antiépileptique du cannabidiol (un des constituants majeurs du cannabis)” souligne le médecin. « De premières études sur l’animal ont démontré l’effet anti-convulsif du THC et du cannabidiol (deux ingrédients du cannabis). Mais il n’existe pas d’étude randomisée, contrôlée, sur leurs effets dans l’épilepsie. Or le besoin de nouvelles thérapies est urgent” insiste-t-il.

Les chercheurs américains invitent donc les cliniciens à faire part de leurs données éventuelles sur le sujet afin de faire avancer la recherche.

Aux Etats-Unis, le cannabis bio à usage médical est déjà utilisé pour réduire les nausées et le vomissements chez les personnes qui suivent une chimiothérapie ainsi que chez les personnes atteintes de troubles de stress post-traumatique.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*