[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Les héritiers de Bob Marley ont autorisé une société américaine à commercialiser de la marijuana bio sous la marque “Marley Natural”.

Signe des temps, le nom de Bob Marley va bientôt être associé à une marque de cannabis bio. La famille de la star du reggae vient en effet de signer un accord avec une société américaine visant à commercialiser de la marijuana sous la marque “Marley Natural”, rapporte le Financial Times.

Bob Marley va donner son nom à une marque de cannabis, "Marley Natural". - (Photo AFP)

Bob Marley va donner son nom à une marque de cannabis, “Marley Natural”. – (Photo AFP)

Baptisée Privateer Holdings, cette entreprise basée à Seattle dans l’État de Washington − un État qui vient tout juste de légaliser la vente de cannabis bio en juillet dernier − commencera à vendre ses produits à partir de la fin de l’année 2015. Elle commercialisera des « variétés vintage de cannabis jamaïcain ». Mais aussi des vaporisateurs et des pipes « inspirés de ceux que Bob préférait », ainsi que des crèmes pour la peau et des baumes à lèvres infusés à la marijuana.

Ces produits seront uniquement vendus dans les États américains (Colorado, Washington) ou les pays du monde (Pays-Bas, Espagne, Canada, Israël, Uruguay) où l’usage et la vente de cannabis bio à des fins récréatives sont autorisées.

Un nouveau marché qui aiguise les appétits aux États-Unis

« Nous nous demandions depuis quatre ans et demi à quoi ressemblerait la première marque globale de cette industrie. Si vous regardez à travers l’histoire, la personne le plus souvent associée à ce produit, c’est Bob Marley. Il a une portée mondiale », a expliqué Brendan Kennedy, le PDG de cette société au quotidien économique anglais.

La légalisation récente du cannabis bio dans certains États américains suscite une véritable « ruée » des investisseurs sur ce nouveau marché aux États-Unis, note le Financial Times . Privateer Holdings vient ainsi de lever 22 millions de dollars de fonds et espère encore réunir 50 millions d’ici la fin de l’année. Un de ses concurrents, Trans-High Corporation, vient lui de lancer un fond d’investissement de 300 millions de dollars.

lanouvellerepublique.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*